la loi

Attention, la détection est soumise à la loi.
Ensemble, respectectons la Loi N°89-900 et protégeons le patrimoine archéologique. Article L542-1:Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d’objets métalliques, à l’effet de recherches de monuments et d’objets pouvant intéresser la préhistoire, l’histoire, l’art ou l’archéologie, sans avoir, au préalable,obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche

mardi 11 février 2014

Identification: les sceaux

LES SCEAUX

 sceau de promesse 18eme,  trouvaille de Samuel Boulay

Un sceau est une empreinte destinée à garantir l'authenticité d'un document ou d'une information, et à rendre évidente son éventuelle divulgation ou son altération. Le terme désigne également l'objet, la matrice qui permet de réaliser cette empreinte.
L'étymologie du terme est le latin sigillum, qui est le diminutif de signum, voulant dire signe.
On peut distinguer les sceaux à encre, très utilisés depuis l'antiquité en Asie orientale et qui permettent de signer des documents de papier, et d'autre part les sceaux en relief qui impriment un motif sur une matière molle qui va durcir rapidement : argile humide, cire à cacheter chauffée à la flamme, plomb.
Dès l'antiquité, il a été remarqué qu'il était extrêmement difficile de réaliser un faux sceau convenable à partir de l'empreinte authentique d'un sceau en relief. En permettant de réaliser des empreintes remarquables, des matériaux modernes comme le silicone ruinent cependant la garantie de confidentialité et d'authenticité de ces sceaux.
L'étude des sceaux fait l'objet d'une discipline, la sigillographie

Histoire:
Vers -4000, en Mésopotamie, des sceaux-cylindres permettent d'imprimer sur de l'argile fraîche un motif en relief, souvent raffiné, qui permet de garantir l'identité de la personne ayant réalisé un document ou ayant fermé un récipient1.
Les sceaux, toujours en argile, sont également utilisés dans l'Égypte antique sur les papyrus ou sur les tombeaux.
Depuis le début du troisième millénaire avant JC jusqu'aux siècles obscurs, les sceaux de toutes sortes étaient produits dans les îles de la Mer Égée et la Grèce continentale. Dans la civilisation minoenne, ils sont formés à partir d'ivoire, de pierre tendre puis de pierre dure (ce qui exige de nouvelles techniques de gravure), montrant des formes caractéristiques. L'âge du bronze tardif voit le développement de sceaux en forme de lentille et d'anneaux à signer, ces éléments se retrouvent les siècles suivants. L'époque hellénistique est caractérisée par des sceaux en intailles qui deviennent une forme d'art du luxe, comme en témoigne la collection qu'en fait le roi Mithridate VI (ce type d'art et de collection durera jusqu'au XIXe siècle). Parallèlement à ce mode de preuve, la Grèce antique utilise également la chirographie alors que les Romains privilégient d'abord les témoins pour authentifier les actes mais devant la multiplicité des écrits, adoptent la subscriptio (littéralement « inscription au bas ») accompagnée d'un seing (souvent un monogramme) ou d'un sceau (empreinte réalisée par un cachet ou un anulus signatorius, anneau à signer)2.
Les sceaux de plomb apparaissent au IVe siècle et ceux de cire au XIIe siècle.
Au Moyen Âge, le sceau qui supplante le monogramme, en plus de garantir la confidentialité d'un message, attestait également de son authenticité et faisait office de signature. Il était constitué par un cachet de cire imprimé par un tampon (ou un anneau sigillaire) au motif trop compliqué pour être reproduit de façon certaine. Chaque ville avait son sceau. Le sceau désigne également le système qui a permis la réalisation de cette empreinte, qui est le tampon. Dès le XIe siècle se développe, parallèlement au notariat, le « sceau pendant » à la charte par des lacs de soie ou des lanières de cuir. Henri II, dans son ordonnance de Fontainebleau en 1554, rend la signature obligatoire chez les notaires : le seing du notaire se substitue progressivement à la signature des différentes parties, son sceau nominatif (signum nominis) devenant l'ancêtre de la signature moderne3.
Au XIXe siècle, les scellés servent essentiellement pour garantir le fret des marchandises et sont à base de fils de fer torsadés.
Les « pains à cacheter », très petits pains minces et ronds dont on se servait pour cacheter les lettres, étaient composés de pain azyme auquel on ajoutait des colorants comme de l'indigo en fine poudre, du noir de fumée ou des décoctions de cochenille, de safran, de curcuma
 source : wikipedia

Les types de sceaux:
. Les sceaux avaient aussi plusieurs formes: une forme ovale, forme d'ogive ou en navette (réservée aux dames et aux ecclésiastiques, les hommes d'église)

 Sceau religieux  Conrad de Lichtenberg, évêque de Strasbourg (1273-1299)

 et une forme ronde (pour tous les autres).
trouvailles Mathieu Dmz

 Les sceaux en plomb, appelés "bulles", étaient réservés au pape et à l'empereur.

bulle papale trouvaille laurent Tournet
 Avers/SPA /SPE (Sanctus paulus /sanctus petrus ) Saint Paul / Saint Pierre
Rever/INNO/CENTIUS/PPIIII (Innocentius P(a)P(a) IIII ) Innocent IIII Pape
Innocent IV pape de 1243/1254


 Il y a quatre type de sceaux: en majesté (représentant une personne assise), équestre (personne à cheval), en pied (représentant une personne debout) et les sceaux armoriés (représentant des armoiries)



 une petite planche pour vous aider à dater vos sceaux


Quelques autres trouvailles de lecteurs:

trouvaille Samuel boulay 18éme siècle


trouvaille Detect numis ludo sceau médiéval pour moi...





trouvaille Laurent Tournet époque médiévale je pense également.




trouvaille A. Nonyme


 trouvaille Jules cesar  XIVe/XVe. probablement sceau de curé

je tient à remercier tout mes lecteurs et amis qui m'ont permis d'utiliser leurs photos pour illustrer cet article.




Vous pouvez également commenter sur la page FACEBOOK du blog à: 


rem vous aimerez peut etre Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... script likeboxfb----------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------